Le vélo sans petite culotte

jeudi, novembre 02, 2006

Amitiés distillées et dommages collatéraux

Jusqu'à l'adolescence le concept d'amitié est assez simple, tu passes des heures par semaine avec tes amis. C'est un vrai feu d'artifice. Tu vois tes amis plusieurs fois par jour, et tu te téléphones quand tu ne te vois pas. Intensité maximum. Ça continue ado. Et tu as plein d'occasions de rencontrer de nouveaux amis. De nouvelles amitiés qui vont profiter de beaucoup de temps et d'énergie. Franchement, c'est l'âge d'or de l'amitié.

Arrive l'âge adulte. Peu importe ce que tu fais, tu as moins de temps pour tes amis. Même si tu restes à l'école et célibataire pas d'enfant; les autres commencent à se caser et à se disperser. Tu te fais de nouveaux amis, mais le nombre décline, et le temps que tu leur consacres aussi. Tranquillement des amitiés de longue haleine se développent. Tu revois tes amis moins souvent, mais les vrais amitiés résistent.

J'approche 40 ans. Je peux maintenant déceler une nouvelle forme d'amitié dans ma vie: l'amitié distillée; distillée par le temps.

Au fil des années tu rencontres des gens qui au départ ne sont pas des amis mais le conjoint d'untel, ou l'amie d'unetelle, ou le collègue de cet autre. Et les affinités se développent lentement mais surement. Plus jeune tu aurais pu faire le saut rapidement: veux-tu être mon ami? Oui. OK. Patow! Feu d'artifice, que j'vous dis. Mais à l'âge adulte ça va moins vite. Tu en viens à ne plus savoir quelle étiquette lui donner: "Chose, D. mon ami... b'en le chum de la meilleure amie de ma blonde." Meilleure amie de ma blonde qui devient forcément mon amie par le même procédé.

Malheureusement, ces amis sont circonstanciels. Un peu comme des amis de voyage. Tu les croises par hasard et ça clique, mais de retour au pays, malgré les lettres, bien peu de ces amitiés résistent à la routine. Et avec le temps, certaines circonstances changent. Et parce que ta cousinne et son chum se laissent, tu perds la trace du chum. Notre amitié: dommage collatéral.

J'entends parler depuis quelques jours du show hommage à un de mes héros de jeunesse, Plume Latraverse. Et je vois que c'est Éric Goulet qui en est le directeur musical. Et que les membres de son groupe Les Chiens en seront. Et puis, bien, Marc va donc être à la batterie et je me demande comment il va Marc.

Évidemment, ça n'empêche pas que le nouveau chum de ma cousinne a l'air bien gentil...

2 Comments:

  • Réflexion intéressante qui fait peut-etre la preuve que des liens réels entre deux personnes sont choses extrêmement rares.
    Qu'on veut bien multiplier les rencontres mais que dans le fond une ou deux relations auront vraiment compté lorsqu'on déposera le bilan final.Peut-être ne sommes-nous que des animaux sauvages tous tant que nous sommes...Va savoir.

    By Anonymous Bouquin, at 2:53 p.m.  

  • Va savoir... vous savez que j'aime bien Ducharme vous!

    Sur le coup je me suis dit que 2 ou 3 c'était un peu court, mais quand on y pense, ça peut très bien se résumer à ce total au bilan final, comme vous le dites si bien.

    By Blogger Hugo, at 7:51 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home