Le vélo sans petite culotte

lundi, septembre 12, 2005

L'empire CFD

Je me sauve de la civilisation en prenant le canot pour mettre la tente sur une île déserte (article à venir là-dessus, peut-être sur papier glacé). Je ne pense plus à la job et au blog (bon peut-être au blog un peu, mais je n'ai pas d'ordi avec moi). Et qu'est-ce que je vois passer au large de mon île? Sous une volée d'outarde. Au coucher du soleil. Un immense navire aux couleurs de CFD.



Comme un rappel que j'ai des croûtes à manger avant de jouer dans la cour des grands. Je n'ai pas remarquer le port d'attache, sans doute sous pavillon de complaisance. CFD doit rester compétitif.

Désolé pour la composition ordinaire, j'ai dû arracher notre nouvel appareil des mains de ma douce moitiée qui tirait le portrait de nos mousses. On voit quand même, en plissant les yeux, les lettres CFD sur la cheminée. Et on devine les outardes devant la timonerie.

1 Comments:

  • Loin de moi l'idée de me lancer dans le transport maritime! Rassurez-vous!

    By Anonymous cfd, at 10:28 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home