Le vélo sans petite culotte

vendredi, janvier 20, 2006

Bureau rencontrera Saramago

Lu dans La Presse de ce matin: Stéphan Bureau dévoile la brochette de grosses gommes qu'il rencontrera dans sa nouvelle émission, Contact, à Tété-Québec. Parmi eux José Saramago, récipiendaire du Nobel de littérature en 1998.

Je vous ai dit tout le bien que je pensais du roman L'aveuglement. Je ne vous ai cependant pas parlé de l'écho morbide du roman dans l'actualité des derniers mois. En lisant le roman, j'étais captivé par le récit, mais en même temps je le trouvais pessimiste. Face à un drame qui confine une foule d'inconnus en détention pour des circonstances injustes et aléatoires (ils sont atteints d'une maladie effrayante et très contagieuse), les malades deviennent vite des bêtes sans morale. Je me disais que cette situation pouvait au contraire faire sortir l'entraide et la partage dans la vraie vie et que Saramago mettait en scène le mauvais côté de l'humain un peu sévèrement.

Puis arriva Katrina. Et Saramago avait raison.

2 Comments:

  • Très bien vendu. j'ajoute ce titre à mon infinie liste des livres à lire. Merci!

    By Anonymous Epicure, at 8:37 a.m.  

  • C'est fou hein? Moi je n'arrête pas d'y penser à ce bouquin! Dans plein de domaine, mais question est: serait-ce utile en cas de gros dégsat humanitaire?Je pense ensuite à tous ce qui est éphémère...Pas mal tous ce que crée l'humain ces temps-ci me semble être fort volatile...

    By Blogger Miss Patata, at 9:05 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home